Everything, everything

everything,-everything-941784-264-432

Je connaissais ce livre depuis un petit bout de temps et était tentée mais pas suffisamment pour l’acheter, au final ma petite sœur l’a fait pour moi, et quand j’ai vu qu’une de mes actrices favorites jouerait le premier rôle dans l’adaptation, je me suis ruée dessus.

A travers ces pages, on fait la rencontre de Maddy, jeune fille atteinte de la maladie de l’enfant bulle. C’est comme si elle était allergique à tout, si elle sort de sa maison où tout est parfaitement stérilisé, un rien peut la tuer. Sa vie se résume alors à ses livres, ses études, son blog, sa mère et son infirmière. Mais un jour, une nouvelle famille emménage dans la maison voisine. Le fils ainé, Olly, attire l’attention de Maddy, qui voit alors son quotidien bouleversé. Maddy est un personnage très, très attachant. J’avais d’ailleurs l’impression qu’elle devenait un peu mon amie au fur et à mesure du roman. Elle est très touchante et drôle, et puis son goût pour la littérature est forcément un plus 😉 Olly est également très drôle et touchant, le petit copain type des romances YA. Leur relation est très mignonne sans pour autant tomber dans le niais, contrairement à l’adaptation comme vous pourrez le voir plus loin dans cette article.

Peut-être qu’on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse d’Olly.

Et ce sera certainement une catastrophe.

La narration est très fluide, les pages défilent sans effort car le point de vue est très agréable, touchant et frais. C’est aussi un roman que j’ai trouvé très immersif, tout comme Maddy compare sa maison à sa petite bulle, lire ce livre m’a fait me sentir comme dans une bulle, une bulle pleine de douceur. De plus, le livre comprend de nombreuses illustrations très jolies et de nombreux détails qui rendent la narration très personnelle et vivante. Il y a également beaucoup de références littéraires qui sont très agréables. Les chapitres sont courts… bref tout est susceptible de rendre ce roman très rapide à lire.

On assiste dans les cinquante dernières pages a un très bon retournement de situation. Même si j’avoue l’avoir un peu vu venir, il n’en est pas moins très violent et marquant. J’ai personnellement trouvé ça très intéressant. Le livre se referme sur une très jolie petite fin ouverte comme on les aime (ou les déteste 😛 ).

– Ne meurs pas, murmure-t-il.

– Promis.

LE DICTIONNAIRE DE MADELINE
Promesse : N.F. Sens 1 : Mensonge auquel on tient. (Whitter, 2015)

Je n’ai trouvé à ce roman aucun point négatif, je me suis sentie vraiment bien durant ma lecture, si bien qu’en la terminant je me suis sentie un peu vide. Quelques jours plus tard, j’ai donc été voir le film au cinéma.

 

148594.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

 

Comme dans la très large majorité des cas, vous vous en doutez, le film est beaucoup moins bon que le livre. Mais heureusement, il n’y a pas que du mauvais, j’ai passé un agréable moment au cinéma. Tout d’abord grâce à Amandla Stenberg je dois bien avoué. Outre le fait que j’aime évidemment l’intrigue, j’éprouve beaucoup d’amour et d’admiration pour l’actrice principale. Au cas-où vous ne l’aviez pas reconnue, elle a joué le personnage de Rue dans Hunger Games. Malgré son jeune âge, c’est une personne très engagée dans  de nombreuses causes qui me touchent (féminisme, lgbtq+,…). Je la trouve aussi vraiment magnifique, j’ai été subjuguée tout le film ! Elle a un jeu très touchant et je trouve qu’elle a vraiment bien incarné Maddy. En revanche, j’ai beaucoup moins accroché avec l’acteur d’Olly que j’ai trouvé plutôt fade.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est une adaptation plutôt fidèle dans l’ensemble. La réalisatrice a été forcée de faire quelques changements et certains étaient très judicieux et rendaient très bien à l’écran. Je pense notamment aux scènes de tête à tête entre Maddy et Olly dans la maquette d’un café que Maddy avait réalisé pour ses études, qui était donc une allégorie de toutes leurs conversations par mails. Le film est, tout comme le roman, très doux et esthétiquement très beau. Pour ce qui est de la romance, elle m’a parue tellement niaise et c’est vraiment dommage car ça lui a fait perdre beaucoup de son charme. Pour ce qui est de la BO je suis un peu mitigée, j’ai trouvé une partie vraiment très jolie, des musiques très douces qui allaient bien avec l’ambiance de la petite bulle paisible (je parle ici des musiques de Ludwig Goransson telles que Living in a bubble, The bundt diary, ou encore First kisses), en revanche toutes les musiques avec des paroles j’ai eu un peu de mal, j’ai trouvé qu’elles cassaient un peu certaines scènes qui auraient pu être très jolies.

Pour ce qui est du fameux retournement de situation à la fin, je l’ai trouvé vraiment moins bien traité que dans le livre, je ne saurais pas exprimer davantage mon ressenti sans vous spoiler alors je ne vais rien dire de plus, juste que ça m’a un peu déçue. Et puis la fin ouverte est également bien moins jolie, c’est vraiment dommage même si comme je l’ai dit plus tôt, j’ai dans l’ensemble bien aimé ce film et passé un bon moment en le visionnant. Mais surtout si cette histoire vous tente, lisez le livre d’abord.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s