C’est lundi, que lisez-vous ? #1

 “C’est lundi, que lisez-vous ?” est un rendez-vous hebdomadaire initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Galleane.

J’ai décidé de reprendre ce type d’article après avoir changé de plateforme, c’est pourquoi j’ai décidé de le reprendre à zéro bien que j’en étais au 73e sur mon ancien blog. J’ai donc aussi évidemment changé la mise en page de l’article, j’espère donc qu’elle vous plaira 😉

Je lis vraiment peu depuis le début des vacances scolaires. Il faut dire que le bac, mon gala de danse, APB, l’inscription en fac… tout ça m’a un peu épuisée (d’ailleurs si ça vous intéresse après avoir été mise sur liste d’attente par toutes les facs d’histoire parisienne que j’avais demandé, j’ai finalement été prise à La Sorbonne à la deuxième phase d’APB !). J’ai également passé quelques jours au festival d’Avignon. Bref ces dernières semaines ont été assez chargées et le fait de ne pas aimer le livre que je lisais ne m’aidait vraiment pas. Mais je l’ai enfin terminé et suis à nouveau motiver à lire ! 😀

cequejailu

everything,-everything-941784-264-432

 

 

J’ai adoré Everything, everything pour de nombreuses raisons: les personnages attachants, l’histoire touchante et immersive, une révélation violente, une fin ouverte et poétique. Même si ce n’est pas un coup de cœur, c’est une véritable perle. Pour un avis plus développé, je vous renvoie sur l’article du livre et du film.

 

 

 

la-faucheuse,-tome-1---futur-parfait-878048-264-432

 

C’est donc La Faucheuse qui m’a bloquée durant près d’un mois. Je voulais le lire depuis un petit bout de temps car le synopsis me tentait énormément, et puis j’ai vu que vraiment tout le monde semblait adorer, tout ça a fait que j’avais énormément d’attentes. Au final j’ai trouvé que c’était plutôt ennuyeux et Citra m’a vraiment tapé sur le système. Pourtant l’intrigue est vraiment innovante et intéressante, mais le style de l’auteur est un peu trop simple et les personnages un peu clichés sur les bords. Heureusement, j’ai adoré les 100 dernières pages qui ont fait vraiment remonter ce livre dans mon estime. La fin est vraiment palpitante et m’a même fait aimer Citra. C’était donc au final une bonne lecture et il me tarde de lire la suite !

 

 

cequejelis

emily-l.-119535

 

J’ai découvert Marguerite Duras l’été dernier et ai vraiment adoré son style. J’aurais pu le lire d’une traite si je l’avais commencé un peu plus tôt hier soir mais tant pis je le terminerai ce matin ça fera durer le plaisir 😛

 

 

 

 

cequejelirai

couv30833439

 

Comme Emily L. est très court j’enchaînerai avec une autre nouvelle de Duras. Je compte vraiment faire un petit break dans les livres YA parce que je sens l’overdose arriver, et je suis en manque de belle écriture !

 

Bonne semaine livresque !

Everything, everything

everything,-everything-941784-264-432

Je connaissais ce livre depuis un petit bout de temps et était tentée mais pas suffisamment pour l’acheter, au final ma petite sœur l’a fait pour moi, et quand j’ai vu qu’une de mes actrices favorites jouerait le premier rôle dans l’adaptation, je me suis ruée dessus.

A travers ces pages, on fait la rencontre de Maddy, jeune fille atteinte de la maladie de l’enfant bulle. C’est comme si elle était allergique à tout, si elle sort de sa maison où tout est parfaitement stérilisé, un rien peut la tuer. Sa vie se résume alors à ses livres, ses études, son blog, sa mère et son infirmière. Mais un jour, une nouvelle famille emménage dans la maison voisine. Le fils ainé, Olly, attire l’attention de Maddy, qui voit alors son quotidien bouleversé. Maddy est un personnage très, très attachant. J’avais d’ailleurs l’impression qu’elle devenait un peu mon amie au fur et à mesure du roman. Elle est très touchante et drôle, et puis son goût pour la littérature est forcément un plus 😉 Olly est également très drôle et touchant, le petit copain type des romances YA. Leur relation est très mignonne sans pour autant tomber dans le niais, contrairement à l’adaptation comme vous pourrez le voir plus loin dans cette article.

Peut-être qu’on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse d’Olly.

Et ce sera certainement une catastrophe.

La narration est très fluide, les pages défilent sans effort car le point de vue est très agréable, touchant et frais. C’est aussi un roman que j’ai trouvé très immersif, tout comme Maddy compare sa maison à sa petite bulle, lire ce livre m’a fait me sentir comme dans une bulle, une bulle pleine de douceur. De plus, le livre comprend de nombreuses illustrations très jolies et de nombreux détails qui rendent la narration très personnelle et vivante. Il y a également beaucoup de références littéraires qui sont très agréables. Les chapitres sont courts… bref tout est susceptible de rendre ce roman très rapide à lire.

On assiste dans les cinquante dernières pages a un très bon retournement de situation. Même si j’avoue l’avoir un peu vu venir, il n’en est pas moins très violent et marquant. J’ai personnellement trouvé ça très intéressant. Le livre se referme sur une très jolie petite fin ouverte comme on les aime (ou les déteste 😛 ).

– Ne meurs pas, murmure-t-il.

– Promis.

LE DICTIONNAIRE DE MADELINE
Promesse : N.F. Sens 1 : Mensonge auquel on tient. (Whitter, 2015)

Je n’ai trouvé à ce roman aucun point négatif, je me suis sentie vraiment bien durant ma lecture, si bien qu’en la terminant je me suis sentie un peu vide. Quelques jours plus tard, j’ai donc été voir le film au cinéma.

 

148594.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

 

Comme dans la très large majorité des cas, vous vous en doutez, le film est beaucoup moins bon que le livre. Mais heureusement, il n’y a pas que du mauvais, j’ai passé un agréable moment au cinéma. Tout d’abord grâce à Amandla Stenberg je dois bien avoué. Outre le fait que j’aime évidemment l’intrigue, j’éprouve beaucoup d’amour et d’admiration pour l’actrice principale. Au cas-où vous ne l’aviez pas reconnue, elle a joué le personnage de Rue dans Hunger Games. Malgré son jeune âge, c’est une personne très engagée dans  de nombreuses causes qui me touchent (féminisme, lgbtq+,…). Je la trouve aussi vraiment magnifique, j’ai été subjuguée tout le film ! Elle a un jeu très touchant et je trouve qu’elle a vraiment bien incarné Maddy. En revanche, j’ai beaucoup moins accroché avec l’acteur d’Olly que j’ai trouvé plutôt fade.

This slideshow requires JavaScript.

C’est une adaptation plutôt fidèle dans l’ensemble. La réalisatrice a été forcée de faire quelques changements et certains étaient très judicieux et rendaient très bien à l’écran. Je pense notamment aux scènes de tête à tête entre Maddy et Olly dans la maquette d’un café que Maddy avait réalisé pour ses études, qui était donc une allégorie de toutes leurs conversations par mails. Le film est, tout comme le roman, très doux et esthétiquement très beau. Pour ce qui est de la romance, elle m’a parue tellement niaise et c’est vraiment dommage car ça lui a fait perdre beaucoup de son charme. Pour ce qui est de la BO je suis un peu mitigée, j’ai trouvé une partie vraiment très jolie, des musiques très douces qui allaient bien avec l’ambiance de la petite bulle paisible (je parle ici des musiques de Ludwig Goransson telles que Living in a bubble, The bundt diary, ou encore First kisses), en revanche toutes les musiques avec des paroles j’ai eu un peu de mal, j’ai trouvé qu’elles cassaient un peu certaines scènes qui auraient pu être très jolies.

Pour ce qui est du fameux retournement de situation à la fin, je l’ai trouvé vraiment moins bien traité que dans le livre, je ne saurais pas exprimer davantage mon ressenti sans vous spoiler alors je ne vais rien dire de plus, juste que ça m’a un peu déçue. Et puis la fin ouverte est également bien moins jolie, c’est vraiment dommage même si comme je l’ai dit plus tôt, j’ai dans l’ensemble bien aimé ce film et passé un bon moment en le visionnant. Mais surtout si cette histoire vous tente, lisez le livre d’abord.

 

Bilan du mois de février

LIVRES

Même si février est le mois le plus court de l’année, j’ai énormément lu durant ces 28 jours puisque j’ai en effet terminé 13 livres, un chiffre énorme pour moi qui tourne d’habitude plutôt entre 2 et 5. Les vacances ont énormément aidées c’est certain, mais j’ai aussi retrouvé mon engouement pour les livres que j’avais un peu commencé à perdre à cause du lycée principalement. C’est par contre impossible que je lise autant en mars étant donné que je pars en Irlande du Nord la semaine prochaine et que j’ai une semaine de bac blanc à la fin du mois… Mais espérons que je ne sois pas complètement débordée quand même, j’essayerai en tout cas de lire le plus possible.

5/5

couv18354008

Que dire à part que cela fait toujours un bien fou de se replonger dans cet univers ? C’est évidemment avec un immense sourire aux lèvres mais aussi un petit (voire gros) pincement au cœur que j’ai refermé ce livre. Alors je n’ai qu’une hâte: me perdre dans ce monde une énième fois.

4,5/10

couv73310802-png

Je lis très rarement de thrillers mais celui-ci est proche du coup de cœur ! L’écriture est fluide, l’intrigue rythmée et palpitante, les personnages attachants…J’ai été très rapidement prise dans cette histoire et j’ai été triste d’en ressortir. Je compte lire le tome 2 très bientôt et j’essayerai de rédiger un article 😉

4/5

couv18432085 george-823674 couv73599334

J’ai lu Les Orphelins Baudelaire parce que je suis littéralement tombée amoureuse de la série Netflix et j’ai tout autant adoré le livre ! J’ai hâte de lire la suite et je compte faire un article sur les quatre premiers quand je les aurais lu ainsi que la saison 1, comme elle reprend ces tomes. C’est un récit totalement décalé et très intelligent, avec un narrateur drôle et un style très prenant.

George a été une très bonne découverte, vous pouvez retrouver l’article ici.

La première partie et Petit pays m’a semblée très longue, l’intrigue ne reposant presque que sur l’enfance. Mais lorsque la guerre éclate la tension monte considérablement, le personne principal se voit obligé de grandir et perd son insouciance. C’est un roman très intéressant, très beau, et très triste. La plume de Gaëlle Faye est divine et c’est probablement la plus grande force du roman.

3/5

couv25856530 couv4377038 couv39149296

Danseuse étoile m’a beaucoup plu mais certains chapitres m’ont beaucoup plus intéressé que d’autres. Et surtout si vous n’avez pas un bagage de connaissances assez important en danse, ne le lisez pas car vous allez être complètement perdu x)

La fabrique des mots est une très belle histoire, pleine de poésie, qui enchantera tous les amoureux des mots !

Je me suis beaucoup ennuyée durant les 150 premières pages d’Autre monde, l’action n’étant centrée que sur deux personnages. Mais heureusement tout est nettement plus intéressant lors de la deuxième partie. Dommage que la plume et les personnages soient un peu trop simples, et l’intrigue prévisible. C’est néanmoins un premier tome fort sympathique et je pense ne pas trop tarder à lire la suite.

2,5/5

couv17737446 couv39622260

Autant j’avais adoré le premier tome de Phobos, autant cette suite m’a profondément déçue. Peut-être que ce n’était pas le bon moment, et puis le lycée m’a beaucoup gênée pour le lire (j’ai du le mettre en pause en octobre) mais j’ai trouvé la romance très niaise (bon après le fait que je ne supporte pas Marcus n’a pas du arrangé les choses), les personnages très lourds et agaçants, voire stupides. C’est tellement dommage car l’écriture est agréable, l’intrigue passionnante, mais la romance et les personnages gâchent tout. Mais je lirai de toute évidence le dernier tome.

Tant que nous sommes vivants est un beau livre avec une intrigue et une plume très poétique. Mais je ressors malgré cela assez déçue car je me suis ennuyée et que le personnage d’Hama m’a beaucoup énervée.

2/5

couv25398463

J’ai lu Daphnis et Chloé pour mon cours de grec ancien et même s’il y a de très beaux passages sur l’amour je l’ai trouvé tout même assez ennuyeux et je ne me suis attachée à aucun personnage.

0,5/5

couv24953983 couv51728247

J’ai lu Gorgias pour mon cours de philo et j’ai tout simplement détesté, très compliqué et lourd, même s’il est court ça m’a semblée long à mourir.

J’ai abandonné Le grand marin car l’intrigue a très vite commencé à tourner en rond et je n’ai pas su m’attacher aux personnages. C’est dommage car la plume de l’auteure est plutôt jolie et j’aime beaucoup la mer et l’Alaska.


SERIES

Je ne parlerai que des séries terminées ce mois-ci parce que ce serait trop long de vous montrer tout ce que j’ai regardé 😛 Mais si ça vous intéresse, vous pouvez me suivre sur TV Show Time.

038954-jpg-r_640_600-b_1_d6d6d6-f_jpg-q_x-xxyxx yuri-on-ice-kv 298580-jpg-r_640_600-b_1_d6d6d6-f_jpg-q_x-xxyxx

La saison 2 de Lucifer est géniale ! Cette série ne m’a pour le moment jamais déçue et me fait toujours autant rire ! De plus les personnages sont très attachants et l’intrigue est originale et prenante, et puis on ne peut pas passer à côté du merveilleux accent anglais de l’acteur principal ! 4,5/5

Yuri on ice est un très bon animé, j’en regarde assez peu mais celui-ci est vraiment un petit coup de cœur ! Les personnages sont attachants, l’intrigue donne trèèès envie de se mettre au patinage ou au moins de s’y intéresser un peu plus, et la romance est très belle. De plus, l’homosexualité est totalement banalisée et c’est quelque chose de très judicieux que je n’avais vu auparavant que dans la série The 100 il me semble. 4,5

Westworld est un véritable chef d’œuvre ! L’intrigue est complexe et passionnante, les personnages très divers et attachants, les acteurs très talentueux… Si vous voulez en savoir plus, je vous renvoie vers mon article. 5/5

222911.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg 466505-jpg-r_640_600-b_1_d6d6d6-f_jpg-q_x-xxyxx

Comme on est désormais habitué avec Vikings, cette quatrième saison était encore meilleure que la précédente ! C’est vraiment une série de très grande qualité, l’intrigue est palpitante, les personnages encore une fois ici très divers, intéressants et souvent attachants, et la BO n’en parlons pas ! Certaines scènes sont vraiment à couper le souffle. Si vous aimez les séries historiques, vous ne pouvez pas passer à côté de celle-ci ! 6/5

Comme dit précédemment dans cet article, j’ai adoré Les Orphelins Baudelaire et je compte en faire un article lorsque j’aurais lu les 4 premiers tomes. J’ai vraiment hâte de découvrir la suite ! 5/5


COUP DE COEUR MUSICAUX

  • Shape of you – Ed Sheeran (depuis janvier je ne m’en passe plus)
  • Car radio – Twenty One Pilots
  • Scars – Michael Malarkey
  • You – Petit Biscuit
  • Migraine – Twenty One Pilots
  • N Y L A – Blackbear
  • Idfc – Blackbear
  • m.A.A.d city – Kendrick Lamar
  • Dear univers – Lauren Sanderson
  • Jenny – Lauren Sanderson
  • Love – Lana Del Rey
  • Kamikaze – Susan Sundfor
  • Immortal – Elley Duhé
  • Sweetwater – Ramin Djawadi

Westworld – saison 1

Vous avez peut-être déjà entendu parler de la nouvelle série à succès de HBO: Westworld. Réalisée en 2016 par Jonathan Nolan et Lisa Joy, elle s’inspire du film de Michel Crichton: Mondwest (1973). Je l’ai récemment regardé et c’est pourquoi j’aimerai en parler un peu dans cet article qui sera davantage centré sur la série.

westworld-1

Un parc d’attraction du nom de Delos offre à ses clients la possibilité de se retrouver dans l’époque de leur choix entre western, Rome antique ou encore médiévale. Expérience qui leur paraitra plus vraie que nature puisqu’ils seront parmi des robots que l’on pourrait prendre pour des humains, sauf qu’ils sont commandés à distance par une équipe de techniciens retranchés dans de gigantesques laboratoires.. Deux jeunes hommes d’affaires, Balne et Martin, partent se délasser au parc, mais les robots se détraquent et l’un d’eux, devenu tueur fou, les poursuit.

J’ai personnellement passé un bon moment devant Mondwest bien que ce soit un film qui a tout de même assez mal vieillit. L’intrigue est intéressante et captivante mais j’ai trouvé l’action un peu longue à venir. L’acteur qui m’a particulièrement frappée est Yul Brinner, qui interprète le cow-boy fou. Son visage froid et robotique faisait presque froid dans le dos.

maxresdefault

Même si le film est intéressant, le scénario de la série est indéniablement plus complexe, et c’est ce qui la rend si captivante.

L’intrigue de base est donc la même. En revanche, il y a beaucoup plus de personnages, et donc beaucoup plus de storylines. Le scénario est très recherché et très bien écrit, riche en rebondissements. A plusieurs reprises je me suis dit que cette série était du pur génie. Tellement que c’en est parfois difficile à comprendre et à suivre, surtout au début où j’avoue avoir été complètement larguée. Rassurez-vous on finit quand même par comprendre ah ah, mais si c’est une série sans prise de tête que vous cherchez, ne regardez pas Westworld, car elle ne vous laissera jamais en paix. Vous ne cesserez de réfléchir à des théories sur la suite et sur les personnages de cette histoire aussi bien mystérieuse que fascinante et surtout intense ! Les personnages sont d’ailleurs tous extrêmement intéressant et on sent qu’ils ont tous été énormément travaillés. En une seule saison, on les voit tous évoluer d’une manière assez incroyable. Même certains qui ont pu me paraître un peu plat au début ont réussi à me surprendre, parce que rien n’est laissé de côté dans cette série. Chaque épisode semble être meilleur que le précédent, et je peux vous dire que le dernier était magistral.

Mais la complexité et l’intelligence du scénario et des personnages est loin d’être la seule force de Westworld. Le casting a aussi sa part énorme de mérite dans son succès. Il compte en effet un grand nombre d’acteurs très talentueux, déjà connu pour la plupart. Notamment Anthony Hopkins, qui a su incarner Dr. Ford de manière très poignante. C’est un personnage très énigmatique et fascinant. Personnellement je connaissais surtout l’interprète de Bernard, Jeffrey Wright, car il incarnait le personnage de Beetee dans la saga Hunger Games dans laquelle je l’avais beaucoup aimé alors j’étais très contente de le retrouver ici, dans un rôle très intrigant. J’ai adoré l’interprète de Maeve, Thandie Newton, son personnage est très fort, intéressant mais aussi tellement badass ! J’ai été littéralement bluffée par le jeu d’Evan Rachel Wood alias Dolores, un des personnages principales. Elle a su incarner à la fois une femme douce et rêveuse, mais aussi forte et déterminée. J’aimerais également souligner la performance d’un acteur beaucoup plus secondaire puisqu’il n’apparait que dans les premiers épisodes malheureusement en tant que père de Dolores, Louis Herthum, qui m’aura donné des frissons durant une scène particulièrement touchante.

This slideshow requires JavaScript.

 Et parce que Westworld est réellement une série parfaite en tout point, même la bande-originale est à couper le souffle. Je ne cesse de l’écouter depuis que j’ai terminé la série et je crois que mon coup de cœur revient à Sweetwater. Le générique est splendide, aussi bien au niveau de la musique que des images. Vous pouvez constater grâce aux différentes photos glissées dans cet article que la série est également visuellement très belle. Des costumes aux paysages, tout y est pour nous en mettre plein les yeux.

298580-jpg-r_640_600-b_1_d6d6d6-f_jpg-q_x-xxyxx

Vous l’aurez compris cette série est un véritable ovni et surtout un véritable coup de cœur. Alors si elle vous tente, n’hésitez plus et foncez ! Il ne me reste maintenant plus qu’à me morfondre en attendant la suite, qui n’arrivera pas avant 2018.

George

george-823674

C’est tout à fait par hasard que j’ai découvert ce roman alors que j’errais parmi les étagères de la librairie. J’achète rarement des livres sur un coup de tête mais celui-ci, je ne pouvais ne pas le prendre. C’est tout d’abord la couverture qui a attisée ma curiosité, et puis quand j’ai lu le résumé, j’ai littéralement foncé à la caisse.

Le narrateur est un enfant transsexuel, quelque chose de très peu commun dans la littérature jeunesse et je ne pense pas me tromper lorsque je dis même inexistant (bien qu’on commence à retrouver de plus en plus de livres sur ce sujet dans la littérature pour adolescents tel que Cette fille, c’était mon frère de Julie Anne Peters ou encore récemment Celle dont j’ai toujours rêvé de Meredith Russo). George a 10 ans à peine et depuis toujours elle se sent fille, pourtant la science a décidé qu’il n’en était rien, et tout le monde la voit donc comme un garçon. Elle souffre beaucoup parce qu’elle est obligée de cacher sa véritable identité aux autres. Elle ne sait comment leur faire comprendre qu’elle est une fille et pas un garçon, et les réactions que cela pourrait susciter l’angoisse terriblement. Les élèves de sa classe ne sont d’ailleurs pas toujours sympathiques avec elle, mise à part Kelly sa meilleure amie. La gentillesse et la maturité de ce personnage m’a d’ailleurs émue aux larmes à plusieurs reprises.

George ne se pose aucune question sur son genre, elle est une fille et cela n’en fait aucun doute. Seule notre société est problématique. Tout est en effet très stéréotypé et on s’en rend bien compte à plusieurs reprises. Un garçon ne peut par exemple pas jouer un rôle de fille dans la pièce de théâtre de l’école. Un garçon qui lit des magazines féminins est forcément homo. Bref, ça ne vole jamais très haut et les gens ont souvent les idées très arrêtées. Alors, une fille née dans un corps de garçon ? Inconcevable pour bien trop de monde.

Bien que ce livre ne fasse que 170 pages, j’ai failli pleurer à de nombreuses reprises. Parfois tant la souffrance de George était grande parce que les gens ne voyaient pas ce qu’elle était vraiment ; parfois tant certaines réactions (des adultes notamment) me révoltaient ; mais aussi parce que certains passages sont tout simplement magnifiques, la fin notamment.

La théorie des genres est donc un sujet qui, comme vous le savez très certainement, cause beaucoup de débats. Déjà que l’homosexualité est assez rare en littérature jeunesse, alors la transsexualité ? C’était en tout cas la première fois que je voyais un livre pour les enfants qui abordait ce sujet. D’ailleurs comme il est destiné à de jeunes lecteurs, George est très facile à lire. Le style est très léger et permet pourtant d’apporter une certaine réflexion sur les personnes transgenres, on les comprend forcément mieux et cela permet une ouverture d’esprit encore plus grande.

Vous l’aurez compris, ce livre est un petit coup de cœur. Plein de tendresse et abordable pour tous, il est à faire lire au plus grand nombre, enfants comme adultes. C’est pourquoi j’espère vraiment que cet article vous aura donné envie de le découvrir. Car la transsexualité est un thème important dans notre société qui en fait encore un trop grand tabou et cause ainsi bien trop de souffrances.

Hey ! Beaucoup ont probablement déjà lu le dernier article de mon ancien blog, alors rassurez-vous, je ne vais pas déblatérer une nouvelle fois sur mon retour et le changement de plateforme.

Je tiens juste à présenter comme il se doit ce “nouveau” blog, même si ce sera dans les grandes lignes, c’est un bien meilleur premier article qu’une simple chronique littéraire. Ici seront donc publiés à l’évidence des critiques de livres, mais aussi de séries et de films, et probablement des textes sur tout et n’importe quoi, parfois simplement inspirés d’une photo ou d’une musique, ou parce que j’aurais envie de parler d’un fait d’actualité ou de quelque chose qui me tient à cœur, bref ce dont j’aurais envie voire besoin de parler.

Pour vous présenter un peu mon univers et ma personne (juste au cas où des petits nouveaux se perdraient ici ah ah). Donc je suis une fille de 17 ans, répondant au doux et très commun nom de Manon. Je vis pour la danse, la littérature, les séries, le cinéma, l’art, la musique, le voyage et énormément d’autres choses tel que juste les étoiles et la mer. Je lis principalement de la littérature contemporaine, fantastique, science-fiction, dystopie, Young-adult… et niveau séries et films ce n’est pas vraiment différent 😛

Alors à très vite !

Je vous aime fort,

xx.